Eglise

clocher-de-leglise-de-roche L’église de Roche a des proportions remarquables surtout pour une si petite paroisse, c’est un monument qui mérite que l’on si arrête. Elle date du XVème siècle et elle paraît monumentale du fait de son clocher carré qui s’élève à une hauteur de 33 mètres, soutenu de contreforts accouplés deux à deux et couronnés de gargouilles ou de pinacles.

Le portail est d’imposantes dimensions ; il était autrefois abrité d’un porche aujourd’hui disparu. C’est un portail à cinq voussures peu saillantes, l’extrados est orné de feuilles de choux et de figures d’animaux, il est terminé par une accolade qui s’épanouit en une croix enflammée.

L’intérieur de l’église répond à l’extérieur. Ses dimensions sont imposantes : 28 mètres sur 14. 33 mètres de hauteur de clocher, une seule nef accompagnée de trois travées dont une de clocher et deux collatéraux éclairés de fenêtres flamboyantes.

Sous le clocher, un très joli baptistère de pierre en style du temps de Louis XII : les panneaux des portes en bois sont décorés de médaillons à figures humaines. Ces fonts baptismaux sont classés monuments historiques depuis 1934.

Actualité

Rentrée 2012…

Cette année l’école de Roche est en RPI avec Verrières et Lérigneux.
2 élèves sont scolarisés à Lérigneux en CM1 et 19 élèves sont présents à Roche (de la Petite Section au CE2).

croix

En venant à Roche, vous croiserez de nombreuses croix,autant dans les chemins que dans le bourg du village.
Voici l’histoire de certaines d’entre elles :

  • Celle qui s’élève non loin de l’église dans la rue Antoine Lugnier -haute de 4,20 mètres- est une croix monolithe (taillée dans un seul bloc de pierre) datant du milieu du XVIème siècle. Le banc de granit qui l’entoure sur trois côtés permettait aux gens de se réunir pour prier ou parler.

Devant le socle, la pierre des morts permettait aussi de déposer les cercueils avant l’entrée pour la messe des funérailles. Cette croix fut enterrée en 1793 puis restaurée en 1799 sans la moindre brisure.

  • Dans Roche même , à l’entrée ouest , une croix monolithe en granit date de la première moitié du XVIème siècle, de même que celle qui veillait sur les disparus au cimetière; cette dernière a aujourd’hui disparu.
  • Sur le chemin de Seynaud, une croix monolithe en granit très ancienne, remonte au XVIème siècle. Elle est dite croix des argnats : de coupe octogonale, haute de 1,30 mètre, elle porte un Christ et elle est garnie de billettes – ou en patois forézien : argnats – et elle est montée sur un socle circulaire épais, garnis lui aussi de dix argnats. Rappelons que ces billettes représentaient les bubons de la peste et les toucher c’était se prévenir contre ce fléau. Les argnats devant la croix, très accessibles, sont très usés et ont presque disparu à force d’être caressés. Ceux de derrière sont plus visibles.

Comité des fêtes

Manifestations organisées en 2016 (retrouvez les dans « Vie Locale », rubrique « Agenda ») :

 Soirée dansante: 23/01/2016

 Assemblée Générale: 26/02/2016

 Fête des Genêts d’Or: 04 et 05/06/2016

 Marche des Bazannes: 24/07/2016

 Fête Patronale: 17 et 18/09/2016

 Concours de Belote 04/12/2016

 1er « Trail des Hautes Chaumes » 07/05/2017